Évaluation de l'Éthique et de la Responsabilité Sociale des Entreprises (SMETA et SMETA-AIM Progress)

Évaluation de l'Éthique et de la Responsabilité Sociale des Entreprises (SMETA et SMETA-AIM Progress)

INTRODUCTION Évaluation de l'Éthique et de la Responsabilité Sociale des Entreprises (SMETA et SMETA-AIM Progress)

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) et la notion de durabilité, souvent employée comme synonyme, se sont fortement ancrées dans la société, la politique et les entreprises au cours des dernières décennies. La RSE a de nos jours fait son entrée dans bien des organismes et participe de la stratégie et de la gestion opérationnelle des entreprises.

Ce développement est en partie dû au fait que les pouvoirs publics et les entreprises la considèrent dans une mesure croissante et dans un large rapport comme une condition critique pour la réussite. Dans de nombreux cas, la RSE fait aussi office de facteur distinctif.

Dans ce contexte, des organismes publics, ONG et entreprises ont déployé des tas d'initiatives à l'international pour donner un contenu concret à l'éthique et à la responsabilité sociale des entreprises. Le développement du référentiel SMETA et de son complément, SMETA-AIM Progress, en sont un exemple de premier plan.

SMETA ET SMETA-AIM PROGRESS – version 6.0 (2017)

Le référentiel Sedex Members Ethical Trade Audit (SMETA) a été développé sous l'égide de l'association sans but lucratif internationale Supplier Ethical Data Exchange (Sedex), fondée en 2001. Cette norme a pour but de promouvoir et continuer de développer l'éthique et la responsabilité sociale des entreprises ainsi que les « meilleures pratiques » correspondantes.

En complément à l'initiative Sedex, l'Association des Industries de Marque (AIM) a développé en Europe une version plus étendue de ce cadre normatif, désignée sous le nom de SMETA-AIM Progress. La version actuelle (la sixième) de ces protocoles d'évaluation harmonisés entre eux est en vigueur depuis 2017.

CONTENU DE LA NORME

Le référentiel SMETA, également connu sous l'appellation SMETA 2-Pillar, cible les conditions de travail, la santé et la sécurité ainsi qu'une série d'aspects spécifiques empruntés aux principes du Pacte mondial des Nations unies, notamment les droits de l'homme, le droit du travail et l'environnement.

Celui du SMETA-AIM Progress, également appelé SMETA 4-Pillar, est constitué, à côté d'exigences plus détaillées sur les éléments du référentiel SMETA, d'un ensemble d'exigences environnementales et d'une section relative à l'intégrité professionnelle.

CHAMP D'APPLICATION

Les référentiels SMETA et SMETA-AIM Progress s'appliquent aux fournisseurs et producteurs de biens de consommation, alimentaires ou non. La méthodologie a un caractère générique et peut être appliquée partout dans le monde à des fournisseurs et producteurs, indépendamment de leur taille, de leurs effectifs ou du type de produit qu'ils vendent ou produisent.

PROCESSUS D'ÉVALUATION

Le processus d'évaluation est constitué d'une évaluation externe (pas de certification formelle) selon le cadre normatif SMETA ou SMETA-AIM Progress et suit un schéma fixe où l'organisme à évaluer se prépare d'abord par une autoévaluation ainsi qu'une analyse et un inventaire des risques. S'ensuit alors une évaluation ou un audit initial, puis des audits de suivi. L'ampleur et la fréquence des audits de suivi, qui peuvent avoir lieu 1, 2 ou 3 ans après l'audit initial, dépendent des résultats de ce dernier.

NORMES COMPLÉMENTAIRES

Un organisme peut mettre en œuvre SMETA et SMETA-AIM Progress en tant que référentiels indépendants, mais il est aussi possible de les combiner avec des normes de système de management, comme l'ISO 9001 (qualité), ou des normes thématiques.

JE SOUHAITE FAIRE UNE DEMANDE CONTACT OU DEVIS

Contactez-nous